Vous êtes ici : Accueil / Détail du document

Document

Ce document vous intéresse ?

Parmi les avis

Jean Harambat raconte un épisode rocambolesque de la Seconde Guerre mondiale : Churchill veut monter une opération de désinformation afin de lancer l'armée allemande sur une fausse piste au sujet du débarquement des troupes alliées en Europe. Nom d...

Opération Copperhead

Auteur :


Contributeurs :
Editeur : Dargaud. Paris
Année de publication : 2017
Resumé: Raconte l'opération de diversion et d'espionnage menée par les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale. Electre 2018

ISBN : 978-2-205-07484-0
EAN : 9782205074840
Langue : français
Description physique :

  • 1 vol. (170 p.). illustrations en couleur. 28 x 21 cm

Centre d'intérêt Prix René Goscinny 2018 ; Espionnage ; Guerre mondiale (1939-1945)

Genre Bande dessinée adulte / histoire

Sujet : Bande dessinée adulte / histoire ; Prix René Goscinny 2018 ; Espionnage ; Guerre mondiale (1939-1945)


Évaluation des lecteurs :

4/5 étoiles 1 avis

Vérification des exemplaires disponibles ...

Avis des lecteurs

  • 4/5 étoiles Une extravagante mais bien réelle aventure de contre-espionnage, Le 23 mai 2018 à 10:35
    par Michel, BdP Ajaccio

    Jean Harambat raconte un épisode rocambolesque de la Seconde Guerre mondiale : Churchill veut monter une opération de désinformation afin de lancer l'armée allemande sur une fausse piste au sujet du débarquement des troupes alliées en Europe. Nom de l'opération : "Copperhead". Parmi les protagonistes, les acteurs David Niven et Peter Ustinov, engagés dans le service cinématographique des armées, sont chargés de recruter un acteur ressemblant au général Montgomery (chef des armées alliées) afin de l'envoyer en Afrique du Nord. Le but de l'opération : faire croire aux espions allemands que le débarquement aura lieu dans le sud de la France. Loin d'être rébarbative, cette aventure de contre-espionnage a l'avantage d'instruire le lecteur mais aussi de le distraire. Le ton employé est humoristique, les dialogues remplis d'ironie et d'humour anglais. Le comique de certaines situations est renforcé par le dessin faussement naïf. Il s'avère par exemple que l'acteur choisi est un alcoolique invétéré ce qui donne des scènes très drôles où Niven part à sa recherche dans les pubs et maisons closes de Londres sans se départir de son flegme. Un récit d'espionnage pétillant et plein de rebondissements. Prix du Scénario au Festival d'Angoulême 2018.