Vous êtes ici : Accueil / Détail du document

Document

Ce document vous intéresse ?

Parmi les avis

Il s’agit, ici, d’un second opus, dans ce qui sera, sans doute, une petite collection : après l’île des fées, voici donc « l’ile des ogres », une plongée, sous la forme de 12 récits, dans l'univers légendaire et fantastique de l'île. Issu de légen...

Corse : l'île des ogres

Auteur :


Contributeurs :
Editeur : Albiana. Ajaccio
Année de publication : 2017
Resumé: Douze ogres dont Orcapalu le pillard, Fortilionu le combattant ou encore Mastaccionu le rêveur racontent chacun leur histoire.

ISBN : 978-2-8241-0740-0
EAN : 9782824107400
Langue : français
Description physique :

  • 1 vol. (101 p.). illustrations en couleur. 31 x 16 cm

Sujet : Contes corses

Titres de l'intégrale Palponu, l'ogre tâtonneur ; Terrore, l'ogre lutin ; Catellu lurcu, l'ogre lumineux ; Altubellu, l'ogre esprit ; Omu di Cagna, l'ogre pétrifié (L') ; Rasponu, l'ogre vampire ; Gargonu, l'ogre mineur ; Fortilionu, l'ogre combattant ; Bruntulona et Bragalionu, les ogres musiciens ; Scalabrinu, l'ogre savant ; Orcalapu, l'ogre pillard ; Mastaccionu, l'ogre rêveur ;


Évaluation des lecteurs :

4/5 étoiles 1 avis

Vérification des exemplaires disponibles ...

Avis des lecteurs

  • 4/5 étoiles Les ogres nustrale, Le 02 février 2018 à 13:40
    par Françoise Polverelli, médiathèque de Petreto-Bicchisano

    Il s’agit, ici, d’un second opus, dans ce qui sera, sans doute, une petite collection : après l’île des fées, voici donc « l’ile des ogres », une plongée, sous la forme de 12 récits, dans l'univers légendaire et fantastique de l'île. Issu de légendes orales qui remontent à l’Antiquité, l’orcu du latin orcus, divinité des profondeurs, chez les Etrusques, habitait sous terre ou dans les cavités. Mais l’orcu nustrale n’a rien à voir avec le débonnaire Barbe bleue de Charles Perrault. Notre ogre est multiforme : créature colossale et maléfique le plus souvent, nous avons Rasponu, l’ogre vampire, Orcalapu, l’ogre pillard ou Fortilionu, l’ogre combattant, il terrorise bêtes et gens et il faut user de multiples subterfuges et de magie pour en venir à bout. Mais, parfois, l’Orcu est lui-même « un magu », un magicien blanc qui pourra s’allier aux forces du bien pour réinvestir la Nature ; La Nature le mot est dit car c’est bien elle un des personnages principaux de toutes ces histoires ; ainsi Altubellu, l’ogre- esprit de la forêt, transformé en pin lariccio, multi centenaire, que l’on voit encore dans la forêt d’Aïtone, aujourd’hui ! Jean Jacques ANDREANI forge ses contes, à partir de la tradition orale de notre société agropastorale ainsi cette typologie de personnages varie selon les lieux emblématiques de notre ile, selon les légendes de son patrimoine immatériel. L‘auteur en est un grand défenseur : comme dans le précédent ouvrage, chacune des 12 histoires débouche sur une proposition de promenade à la découverte d’un site, de son histoire, de son patrimoine végétal, animal ou minéral : sans jeu de mots, l’ouvrage devient vite une mine ! Vous trouverez des informations L’Omu di Cagna, le mouflon, l’aigle royal et le cerf corses, vous apprendrez ce qu’est le « réalgar » ou l’eau des 13 lunes ou encore le secret de la fabrication du Brocciu… Enfin, nous avons à faire à un très bel ouvrage, au format original, magnifiquement illustré ; Notons que deux de ces aventures sont même proposées en version bilingue.